Virginie Aerts est passionnée par l’objet et l’histoire qu’il raconte. En tant que plasticienne, c’est donc naturellement qu’elle s’est tournée vers le papier, en récupérant d’anciens récits, bribes de journaux, extraits de livres… qu’elle retravaille pour en extraire un matériau extraordinaire: la pulpe de papier. Cette matière première poétique, à la fois fragile ou robuste, lui permet d’exprimer toute sa fantaisie. Derrière chacune de ses créations, les couleurs sont des traces de voyage et l’objet raconte, à son tour, une toute nouvelle aventure.